Pascale Marie Rochat

Présentations des artistes neuchâtelois.es : Pascale Marie Rochat

Née au Locle en 1957, elle poursuit sa scolarité à La Chaux-de-Fonds. A 23 ans elle quitte le canton. Aujourd’hui Pascale Marie Rochat vit à Winterthur.

Elle nous dit : « L’élément principal de mes travaux est l’être humain. Les femmes en général. J’entre en dialogue avec le corps et avec les contours humains. Je cherche à exprimer des sentiments d’après la posture du corps et naturellement, je montre mes émotions. Quelquefois, j’en déclenche chez l’observatrice.

Toucher l’autre me touche moi-même.

À l’origine, sont des images mentales dont le contenu provient d’une situation, d’une scène. Cela devient un jeu entre les figures, les couleurs, les lignes, l’ombre et la lumière.

Des motifs se rencontrent et se rapprochent, à partir d’événements qui me concernent moi et mon entourage, je les peins ou photographie à ma façon.

Sensibilité, transparence, douleur, mouvement. Par exemple, comment puis-je interpréter des rides sur un visage? Elles m’émeuvent, elles montrent une histoire.

Le choix des matériaux que j’utilise pour établir un contact entre moi et mon travail, pour ainsi dire, les traducteurs de mes idées, provient de la pensée, de la réflexion, de la recherche, de l’inspiration et se révèle dans le développement du thème, de la composition.

Je pense travailler avec une certaine finesse. Laisser les structures se développer et apparaître. D’origine organique et humaine, elles se mélangent, se rassemblent et s’assemblent. Si j’ai quelque chose à dire, à montrer, je le fais à ma façon. Donc je me montre.

J’ai accepté le défi de suivre ce chemin. Créer est vital pour moi. Cela me donne de la force et m’aide à aborder mes propres themes. »

A la Pension Beauregard à Fleurier du 9 au 25 septembre 2022, elle va exposer, parmi d’autres, le tableau que vous voyez ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :